Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez
 

 Lilliane & Charles - You & me, all the night.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Lilliane & Charles - You & me, all the night. Empty
MessageSujet: Lilliane & Charles - You & me, all the night.   Lilliane & Charles - You & me, all the night. EmptySam 4 Sep - 3:47

Lilliane & Charles - You & me, all the night. Amandaself Lilliane & Charles - You & me, all the night. 307mb6d
Lilliane K. Simons & Charles E. Cambers

    Vingt et une heure passée, et Charles se trouvait toujours dans son bureau à régler les derniers détails pour son rendez-vous de demain midi. Il devait voir le conseil de direction pour leur exposer la situation. Les chiffres, les avantages, les problèmes rencontrés etc. Cela faisait deux semaines qu’il était sur ce dossier-là. Il avait mis du temps à le faire, mais surtout le rendre impeccable sachant que le conseil n’apprécierait pas un dossier à moitié compléter. Le jeune Cambers prenait son travail très au sérieux, son père avait mis du temps et beaucoup d’argent pour ces entreprises, son fils devait être digne de lui. Charles aimait ce qu’il faisait, il était un excellent patron, ne se mettant pas les employés à dos, comme certains hommes qui les prenaient pour des esclaves sous prétexte qui les payaient. Bref ! Il ferma le dossier, puis se leva en le prenant dans sa main pour pouvoir le ranger sur l’étagère du coin gauche. Il le posa dessus avant de revenir vers son bureau et de fermer son ordinateur portable. Il était légèrement fatigué par cette journée intense. Se retournant, il regarda par la baie vitrée Sidney. Il avait une magnifique vue sur sa ville natale. Il aimait cette ville, étant donné que c’était la sienne, celle où il a passé toute sa vie jusqu’à présent. Il connaissait tout les recoins, les quartiers, les endroits où il faut se rendre pour telle ou telle chose.

    Il prit le veston de son costar et l’enfila, avant de quitter son bureau pour se rendre près de l’ascenseur. Les locaux étaient vide, les nettoyeurs étaient déjà passés plus tôt pour faire le ménage. Il appuya sur le bouton pour l’appeler, ce dernier arriva une minute plus tard. Charles entra dans l’ascenseur, direction le premier sous-sol où il arriva près de sa voiture. Il monta à l’avant, se mettant au volant puis ronronner le moteur de sa décapotable. Il sortit du parking, sachant exactement où il allait se rendre. Chez Lilliane, sa meilleure amie d’enfance. La seule et l’unique si on pouvait le dire. Il devait pour cela quitté Sidney pour se rendre à Melbourne. Lilliane avait quitté Sidney qui était également sa ville natale, au départ ça avait été difficile étant donné que Charles avait pour habitude de la voir tous les jours, alors que là, il ne pouvait plus le faire, mais il lui arrivait de passer des week-ends entiers chez elle. Elle le connaissait mieux que qui compte, et ce qu’aimait le jeune homme c’est qu’il n’avait pas besoin de parler pour dire que quelque chose n’allait pas. Elle savait lire en lui comme dans un livre ouvert. C’était effrayant mais rassurant d’un autre côté. Ils avaient vécu pleins de choses ensemble. Grandissant ensemble, partageant leurs rêves mais aussi leurs peurs.

    St. Kilda, l’endroit ou vivait sa meilleure amie. Il se gara un peu plus loin, il n’avait pas prévu de passer la soirée avec elle et espérait qu’elle soit là, et si ce n’était pas le cas tant pis ! Il s’était arrêté un peu plus loin dans Melbourne pour acheter de la crème glacée mais aussi pleins d’autres cochonneries en tout genre ! Il avait en tête de passer une soirée et même peut-être la nuit s’il était trop fatigué pour conduire jusqu’à Sidney et s’il ne dérangeait pas la jeune femme évidemment. Il sortit de sa voiture après avoir trouver une place de parking au bout d’une dizaine de minutes. Il prit le corner où se trouvait toute la nourriture puis il se dirigea en direction du logement de Lilliane. Il sortit son téléphone portable et entreprit de lui envoyer un texto que maintenant.
    « J’espère que tu es chez toi, car moi j’suis juste devant. Bisous, Charles. » Il appuya sur envoyer, avec un petit sourire aux lèvres. Puis rangea son portable dans la poche arrière alors que devant sa porte, il sonna en attendant qu’elle vienne lui ouvrir. Enfin il fallait d’abord qu’elle soit présente chez elle. Il l’avait tout de même prévenue à la dernière minute ou même seconde fallait le dire. Mais c’était ça leur truc, ils n’avaient pas besoin de prévenir ou de demander, elle pouvait débarquer dans sa villa quand ça lui chantait, elle ne le dérangeait jamais au contraire, ça lui faisait toujours plaisir de la voir et de passer un bon moment ensemble. Tous les deux sont du genre à se taquiner sans cesse, à rigoler ensemble ou même délirer. Faisant vraiment tout et n’importe quoi. Il se demandait même comment il arrivait à se passer parfois si longtemps d’elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lilliane & Charles - You & me, all the night. Empty
MessageSujet: Re: Lilliane & Charles - You & me, all the night.   Lilliane & Charles - You & me, all the night. EmptySam 4 Sep - 7:38

Lilliane & Charles - You & me, all the night. Jd4-1bfc515 Lilliane & Charles - You & me, all the night. 1692nlz
DISTURBING MIND™ & Lillo-59

CHARLES & LILLIANE

« Un ami, c'est un être qui ne doute jamais de vous, qui ne vous demande rien et qui est prêt à tout vous donner... C'est un coeur large qui oublie et pardonne... Un ami, c'est la perle au fond des mers. » Père Didon


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Une journée banale, qui avait commencée banalement. Je m'étais levée sur un bon son rock et avec mon chien. A défaut d'avoir un homme j'avais mon husky Valok. Chacun son truc comme qui dirait. Je n'avais pas cours aujourd'hui, c'est pourquoi j'avais mis mon réveil qu'a neuf heures trente. Le reste de ma journée fut remplie de chose. J'ai fais le ménage, par la suite, je suis restée une heure au parc avec Valok. Par finir par aller faire les courses. J'ai d'ailleurs faillie assassiner plus d'une personne. C'est parfois à se demander ce que les gens on dans le cerveau vraiment. Bref, une fois les courses rangée. Je m'étais calée sur le canapé. Et j'ai fais ce qu'on appel du zappage de chaîne. Oui je n'ai fais que ça zapper encore et encore sur les conneries que passée la télé. Pour finalement tomber sur un documentaire fort intéressant sur des découvertes archéologique. Passionnée par ça, je restais devant. Avant que je regarde l'heure. Quatorze heures. C'était l'heure d'aller au centre-équestre pour les cours. Il fallait bien se payer les études. Et comme je fessais de l'équitation depuis petite ça tombée bien. Entre les gardes d'enfants et travailler en tant que monitrice durant mon temps libre. Je quittais mon appartement pour aller là-bas. Arrivée là-bas je montais ma jument Cheyenne. J'adorais cette jument, elle était belle, forte, obéissante, simple et câline. Un petit ange. C'est pour ça qu'elle était parfaite pour les cours avec les petits. Après quatre heures de cours. Je suis partis dans un champs derrière, inoccupé. Et là je pus galoper en toute tranquillité avec Cheyenne. Elle était puissante et j'aimais ça. A vingt heures je retrouvais mon chez moi. Et je commençais par prendre une douche, pour y sortir que vers vingt heures quarante. Oui j'ai pris mon temps, après tout j'étais une fille. Puis le temps passa. Je mis la sauce tomate sur le feu et l'eau des pâtes à bouillir. Quand mon téléphone sonna. Je regardais qui m'avait envoyée un message. Quand je vis que c'était mon meilleur ami de toujours, j'ouvris et là je découvris qu'il était devant chez moi. Un sourire immense se dessina sur mes lèvres. J'étais en pyjama, short et tee-shirt un peu trop grand. Mais je m'en foutais carrément en fait. Il sonna. Et genre deux secondes après j'étais devant la porte et je lui ouvris. Je lui sautais au cou. Parce que j'étais contente de le voir. Et même si ce n'était pas prévue. Il était toujours le bienvenue chez moi, comme je l'étais chez lui. Depuis presque toujours on partagée notre amitié. Alors il n'y a plus de secret ni rien. Je savais tout sur lui, comme lui savait tout sur moi. Nous avions habité à Sydney toute l'enfance et jusqu'à ce que je décide de partir pour Melbourne. Du coup on se voyais plus aussi souvent que d'ordinaire. Et il me manquait énormément. Alors quand on se voyait j'étais la plus heureuse du monde. En reposant pieds à terre je lui dis « Je suis trop heureuse de te voir ! C'est cool que tu sois passé vraiment ! ». Je me reculée pour le laisser entrer dans la maison, avant de refermer la porte. Toute souriante je rajoutais « En plus tu tombes trop bien, je suis entrain de faire des pâtes à la bolognaise ! Tu restes pour manger t'as pas le choix ». J'allais rapidement voir ma sauce et la remuer un peu et je lui demandais « Alors comment vas-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Lilliane & Charles - You & me, all the night.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS
» DEPITE ARNEL PA SENATE MOISE JEAN CHARLES MENMSI YO SANBLE ANPIL !
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» Discours du sénateur Moise Jean Charles à l'ONU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: Just for Fun :: Goodbye :: RP & Flood-
Sauter vers: