Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez | 
 

 Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:28


CHARLES ELIAS CAMBERS

« L’argent ne fait pas le bonheur. » - « Ah ouais parce que t’as déjà vu un clochard heureux toi ? » C’est vrai. Sans argent, sans ce coté matériel, il est impossible d’être heureux. Mais j’ai remarqué quelque chose en tant que gosse de riche, c’est que mes proches ont remplacé l’amour par les cadeaux, mais au bout d’un moment, on s’y fait. Charles Elias Cambers, oui comme le concessionnaire automobile. Ma mère, elle, est médecin. J’ai 24 ans et je suis malheureusement célibataire. J’ai repris l’entreprise familiale et mon poste de PDG implique de durs horaires. Je me considère encore célibataire parce que je n’ai jamais vu en vrai celle dont je suis amoureux, Ambre.


raconte moi une histoire.
.
.

ONCE UPON A TIME

Je pars du principe très simple que si une vie commence mal, elle finit bien et inversement, une vie qui débute bien finit forcement mal. C’est ma manière à moi de relativiser. Malheureusement, c’est faux. Mais je garde ma théorie tout de même. Les gens se pressaient tous à la villa. Comme si ma naissance était un évènement à ne pas rater. « Votre attention s’il vous plait. Je vous promets quelque chose en ce 18 Novembre 1986. Lorsque mon fils ici présent, Charles Elias Cambers obtiendra sa majorité, il aura l’honneur et le plaisir de reprendre mes affaires. » Tous acclamaient mon père comme si il était un héro. Sincèrement, à combien des têtes présentes a-t-il déjà adressé la parole ? Je trouvais ça à la fois minable et génial. Se dire que pour vos cinq ans, vous faites la sieste, mais vos parents font la fête avec tout Melbourn dans le salon. C’est se dire qu’autant de monde ont répondu à l’invitation « Cinq ans de Charles Cambers », au fond, beaucoup sont venu pour la bouffe. Fils unique c’est bien, fils unique de riche c’est chiant. « Charles, tu devrais songer à trouver un instrument de musique. » Musique ? Sérieusement, de la musique ? « Je ne veux pas faire de la musique, seulement l’écouter. » Ma mère ne semblait pas relever, ce fut donc mon père qui me rétorqua. « Pour écouter et donc apprécier la musique mon fils il faut forcement apprendre à la faire. » Je le fixai un instant puis glissa mon regard jusqu’au magazine culturelle. « Guitare. » « Ce sera le violon. » « Non, tu m’as demandé de choisir, j’ai choisi, guitare sèche, ou rien. » J’avais répondu avec arrogance pour un gamin de dix ans, mais je ne voyais vraiment pas l’intérêt de jouer d’un instrument. Parce qu’en plus, mon père concevait des voitures et ma mère était médecin. Moi ? On avait beau me demander ce que je voulais faire plus tard, tout le monde me disait que guitariste à cheval, ça n’existait pas et qu’être heureux n’était pas un métier. « Et toi, Charles, il faut penser à une orientation. » « A quoi bon ? Tout le monde sait que je vais devoir reprendre l’entreprise de mon père. » « Mmh, donc c’est l’économie ta filière ? » « Economie ? Je vais concevoir des caisses toute ma vie, je vous parle pas de votre vieux tacot mais des voitures comme celle du maire. Alors l’économie, pourquoi pas, je veux évaluer ma future pension de retraite. » Je n’avais pas vraiment envie de reprendre la concession mais n’ayant aucun autre rêve cohérent, je me suis fait l’idée et j’ai pris rapidement la place de leader. Elle est bien ma vie, mais à force on se fait chier et on tourne mal.

REQUIEM FOR A DREAM

« Daph’ la vodka ! » « Eh Chuck, ton père il a que de l’alcool pour vieux. » « Vos gueules, vous allez mettre l’alarme en route. Montez dans ma chambre ! » « Chuck la vodka que Daphnée a, file la moi. » « Va te faire toi, elle est à moi la vodka. » Daphnée semblait dans un autre monde, totalement à part, la bouteille russe à la main elle tournait sur elle-même, fixant le plafond. « Comment je me sens ? Énorme. C’est pour ça que je suis là. Arrête ! Ou je te bouffe les yeux tout crus ! » Tout le monde rigolait, mais Siarra fronçait les sourcils. « Daphnée, Tu prends des amphets !? T’as mangé au moins ? » Daphnée continuait de tournée sur elle-même, espérant peut être décollé un jour. « Violet le matin. Bleu l’après-midi. Orange le soir. Les voilà mes trois repas, madame la petite maline. Et vert le soir. Aussi simple que ça. Un deux trois quatre. » Je soupirais et me laissa tomber sur mon lit au coté de Liam. « Je peux te dire quelque chose de personnel, Chuck ? » Avec un regard lubrique. « Bien sûr. » « Tu… » « Vas y, je t’écoute. » « Je... tu as un p’tit machin au coin de la bouche. » Je me redressai d’un bon et passa mon pouce sur mes lèvres. « T’es con, c’est le rouge à lèvres de Daphnée. » « Arrête, t’as sucé un trans. » « Et ? T’es con, le rouge à lévres c’est sur les lèvres pas sur la bite. » « AAAAAH ! T’es un con Chuck. » « Ta gueule. » Et puis il a fallu que Daphnée aperçoivent un éléphant rose dehors, elle a voulu sauter, on a laissé faire, avec l’élan, elle allait atterrir dans la piscine. Mais non, pas d’élan, elle s’est laissé tomber, elle s’est écrasée sur la terrasse. « NAAAAAAAAAAAAN ! NAAAAAAAAAAN ! DAPHNEE! » J’ai pleuré comme jamais une autre fois, hurlé à dieu de me rendre celle que j’aimais et puis j’ai arrêté. Tout arrêté, les filles, l’alcool, terminé.

LOVE THE WAY YOU LIE

« Chuck, sans déconner, fait quelque chose. » « Faire quoi ? » « Je n’sais pas moi, sors. » « Tu sais que j’ai pas le temps et pas vraiment l’envie. » « Voilà ce que t’as pas, l’envie. » « Mais bordel ! Je n’y arrive pas. » « Charles ! Calme-toi. T’es sur les nerfs depuis la mort de Daphnée. Ca fait quatre ans, quatre ans que tu fais plus rien. » « Je sais... » J’étais devenu d’abord un légume. J’avais complètement arrêté les études. Je sortais tous les soirs en boite de nuit, je ramenais deux à trois filles par soir, et c’était, comment dire, uniquement sexuel. « Charles, tu as vingt deux ans maintenant. Si tu continues comme ça, tu vas pourrir notre nom de famille. » « Mais putain papa ! Voilà ce qui m’énerve, tu t’intéresses qu’à notre réputation, tu t’es pas dit que je ne voulais pas épouser une femme qui bande sur mon compte en banque ? » « Ton langage Charles, quand tu t’adresses à ton père. » « Je... je peux très bien te présenter des femmes, moi. » J’ouvrais la porte d’entrée. « J’ai pas besoin de ton aide papa. » Puis je sorti. Qui aurait cru que ce serait grâce à internet ? J’ai arrêté les sorties en boite à l’instant même où j’ai repris la concession de mon père. Ambre habite en France, je sais, je suis allé chercher un peu loin. Mais les kilomètres ne comptent pas quand on est amoureux. J’ai comme flashé sur elle. On s’appelle tous les jours mais l’envie de pouvoir enfin l’avoir dans mes bras se faisait de plus en plus important. Ambre est donc venue me rejoindre en Australie. Mais le truc, c’est qu’elle n’a pas idée de ma fortune, de mon travail et donc de l’importance de mon compte en banque. J’me dit que ça signifie qu’elle s’intéresse à moi, pour ce que je suis, non pour le reste. Alors, en l’attendant, j’occupe mon temps libre avec les chevaux, c’est une passion depuis toujours que je me garde pour moi, comme mon talent pour la guitare.

tell me your dirty little secret.
.
.
Non, je suis désolée mes amours mais je ne donne pas d’interview et je ne fais pas l’amour à des inconnus. Ah. Vous n’êtes pas des paparazzis. Milles excuses. Je m’appelle Camille, je ne peux pas vous dire que je suis connues sous le pseudo de, puisque je n’ai pas de pseudo. Je devrais peut être déposé un copyright sur mon prénom. Soumis, note cette idée. J’ai 16 ans, bientôt 17 le 30 Novembre prochain. Je vis en France, à 30km de Paris, au sud. A part ça, le super-méga-code-du-règlement est OK BY THOMICHOU Et la réponse est oui.


Dernière édition par Charles E. Cambers le Mer 16 Fév - 23:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:30

Bienvenue parmi nous :D !
Je présume que tu es la personne qui a réservé Jamie ? (a)
Si tu as des questions, n'hésites surtout pas ;)
Bonne chance pour ta fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:32

Apollina, merci.
Oui c'est bien moi, merci encore de me l'avoir réservé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:32

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:36

    Gosh qui est la personnalité de ton vava ?
    Sinon bienvenue et bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:37

En tout cas j'espère que tu te plairas parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:40

Scarlett, Apollina, merci beaucoup
OMFG ! Tara, tu ne connais pas Jamie Dornan ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:44

Je ne les pas reconnus (a)

Tu me réserveras un lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 3:50

Avec plaisir, commence à y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 4:00

    Bienvenue parmi-nous.
    Jamie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 5:30

JAMIE
MON LIIIIIIIIIAM #SBAAF#
Bienvenue ♥ ♥ Je veux un lien aussi of course :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 5:46

Merci Serah

*réfléchit* MA AMBEEEEEER
Merci amour de la vie de Liam
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 6:02

Bienvenue à toi, Liamounet

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 7:26

Oh Duncannounet Merci
Revenir en haut Aller en bas
Eleyna A. Lefebvre
Sweet Admin ✿ Because you know I'm the best ♥

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 16/05/2010
▌MESSAGES : 1021
▌ADRESSE : BONDI 3 S. - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: » Nina Dobrev.
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Lun 14 Fév - 9:55

bienvenue

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

« i can't be with you Alex »
« C'est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique mais réaliser ses rêves, je pense qu'on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j'ai rêvé de trouver l'amour, de plonger mon âme dans une autre, réveiller un coeur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s'est réalisé et si ça, c'est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu'il n'y a rien de plus précieux au monde. » »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Mar 15 Fév - 6:59

AYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
Le Kiwi n'a que ça a dire, tu comprendras tout ce que ça veut dire (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Mer 16 Fév - 23:32

Merci Eleyna

MOOOOOOOOOOOOOOOOOOON KIIIIIIIIIIIIIIIIIIWIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

J'ai terminé ma fiche normalement :D
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   Mer 16 Fév - 23:39

Je valide le code et ta fiche !
Bon jeu parmi nous et réserve moi un lien :D

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthée ♦ Seuls nous séduisent les esprits qui se sont détruits pour avoir voulu donner un sens à leur vie.
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» NEKO CANICHE MALE 10 ANS A DONNER - ADOPTE
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: The Beginning :: Tell me something about you :: Fiches Terminées-
Sauter vers: