Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez | 
 

 DCW - You know that I haunt your nights [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 6:53


Damielle Capryce Winston

Je m'appelle Damielle Capryce Winston mais on m'appelle juste Capryce depuis toujours, Damielle étant le prénom de ma grand-mère décédée quelques semaines avant ma naissance. Je suis d'ailleurs née le 15 septembre 1985 à Paris, 6 minutes après mon frère jumeau, Ethan. Je viens d'obtenir ma licence en psychologie mais je ne suis pas en recherche d'emplois pour le moment. Je n'ai pas de logement non plus, j'espere pouvoir compter sur l'hospitalité de mon frère. J'ai été entourée de garçons toute ma vie car, mis à part mon jumeau, j'ai un petit frère de 20 ans et leurs amis venaient très souvent à la maison. Je n'ai pas de petit ami fixe, disons que j'ai des petits amis un peu partout mais que je ne suis pas vraiment du genre à me caser tout de suite. Donc oui, je suis plus intéressée par les garçons que par les filles même s'il m'est arrivé bien des fois en soirées de faire des bêtises avec des demoiselles. Je suis venue en Australie pour rejoindre mon frère Ethan qui a quitté la France depuis 7 ans et je ne l'ai pas revu depuis. Cette visite est une visite surprise mais je n'ai aucune certitude sur le fait qu'il soit heureux de me revoir ...


raconte moi une histoire.
.
.

Melbourne - Début 2011 - Aéroport.
Je viens d'arriver, ça y est. Je me suis tapé 36 heures d'avions près d'une vieille dame tout à fait charmante qui n'a pas arrêté de me bassiner avec ses petits enfants et son élevage de chats qu'elle avait due laisser pour venir assister à l'enterrement de son fils dans deux jours. Elle n'avait donc pas de cœur cette pauvre femme ? elle ne pouvait pas simplement être triste à cause du décès d'un de ses enfant plutôt que de me parler de Cookie, Marguerite et Caramel qu'elle avait due abandonner pendant quelques jours entre les mains de sa concierge qu'elle soupçonnait de trafique de drogue ? Nan, visiblement, les vieilles dames françaises avaient beaucoup trop de classe et de principes pour montrer un temps soit peu d'humanité.
Enfin, revenons à l'objet de ma venue ici. J'étais à Melbourne pour retrouver une personne que je connaissais depuis ... toujours en fait ...

[Flashback : 15 septembre 1985 - une chambre d'hôpital à Paris]

Après des heures en salle de travail et des minutes interminable dans la salle d'accouchement, la jeune Mme Winston avait enfin son fils tant attendu dans ses bras. Le petit Ethan était un cadeau du ciel et les parents l'admiraient sans retenues. Mais quelques minutes plus tard, la jeune maman appela les infirmières, annonçant que quelques chose se passait mal et qu'elle avait certainement un problème. Quelle surprise lorsque la sage-femme annonça qu'il y avait un second bébé et que c'était une petite fille ! Pendant plusieurs heures, le dilemme fut de lui trouver un prénom. Tout avait été prévu pour l'arrivée du petit Ethan mais un second enfant n'était absolument pas prévu dans leurs plans.
- Mais comment veux-tu que nous puissions trouver un prénom pour cette petite fille en si peut de temps sachant que nous avons passé des mois à en trouver un pour Ethan ! Sais-tu combien de temps nous avons avant de devoir donner un noms à cette petite officiellement ? demanda Mr Winston.
- Et bien, l'infirmière m'a dit que nous avions 2 jours mais, elle ne peux pas passer deux jours sans prénom ... Ma mère aurait tellement aimé voir cette merveille ... Les larmes vinrent aux yeux de la jeune mère alors qu'elle pensait à sa mère, décédée quelques semaines plus tôt.
- Oui c'est vrai qu'elle aurait été emballée par cette naissance... Le jeune père se signa, en chrétien pratiquant, et se remit à la lecture de son livre des prénoms. Que dis tu de Capryce ?
- Capryce ? C'est joli c'est vrai. J'avais pensé que Damielle aurait put être une bonne idée en mémoire de ma mère et c'est un prénom très rare qui pourrait faire d'elle une jeune femme à part.

La décision était prise, j'allais donc m'appeler Damielle afin d'être plus unique et il s'est avéré que personne ne m'a jamais appelé ainsi, pas même ma propre mère mais je ne lui ai jamais fais cette remarque, je suis restée aussi distinguée que mon prénom. [Fin du Flashback]


Je sortais de la poche de mon jean le morceau de papier sur lequel j'avais marqué l'adresse d'Ethan et montais dans un taxi. J'imaginais mon frère vivre dans un quartier du genre étudiant d'où l'ont pouvait entendre des cris, des rires et les bruits sourds d'une musique trop forte, du genre l'opposé de notre quartier à Paris ...

[Flashback : 3 mai 1995 - Quartier chic parisien]
Mon frère et moi venions d'avoir dix ans et nous nous apprêtions à aller au mariage d'un cousin éloigné par alliance. Comme à chaque fois que nous nous rendions à une fête mondaine de ce genre, Ethan et moi étions habillés assortis. J'avais une robe blanche ornée de rubans violets et Ethan avait lui une chemisette pourpre et un pantalon blanc sur mesure. Nous étions les parfaits enfants modèles, sages, ne se chamaillant sous aucun prétexte et attirants les regards amusés de tous le gratin parisien. Le mariage avait lieu dans un petit châtelet en province comprenant un nombre incalculable de chambres. Notre jeux favori durant cette journée fût de nous cacher à tour de rôle dans l'une de ces chambre et de calculer le temps que l'autre mettrait à nous retrouver. Nous avons malencontreusement fait tomber un vase en jade d'une valeur de plusieurs centaines de milliers de francs à l'époque. Après cet épisode fâcheux, nous fûmes contraints de rester dans notre chambre pendant 4 jours entiers, ne pouvant en sortir que pour les repas. Ethan et moi étions dans la même chambre et se furent les 4 jours les plus amusants de toute ma vie ... du moins jusqu'à cet instant. Nous nous imaginions vivre dans une petite maison en campagne dans le sud de la France, étant invités à des anniversaires où l'on mangeait des gâteaux pleins de crème et de chocolat. Oui, déjà à l'age de 10 ans, nous rêvions de quitter ce quartier aux appartements trop parfaits, trop vieux, trop riches et trop spacieux. Je ne pensais pas que le jour du départ arriverait si vite pour l'un de nous ... [fin du flashback]


J'étais dans un taxi bloqué dans les embouteillages, avec à l'avant un chauffeur qui fumait comme un pompier. C'était une véritable torture. Je n'avais pas fumé la moindre petite cigarette depuis deux jours et j'étais légèrement sur les nerfs (l'épisode de la vieille aux chats y était pour quelque chose bien entendu). Je demandais à mon chauffeur s'il avait une cigarette à me donner et contrairement à ce que j'avais pensé, il accepta gentiment. Je tirais donc une longue taffe sur cette cigarette plutôt de basse qualité et expirais la fumée par la vitre ouverte du véhicule. Je me souvenais de ma toute première cigarette ...

[Flashback : 21 juillet 2000 - Miami]
C'était la troisième fois que je me rendais aux États-Unis en revanche, Ethan faisait son baptême du rêve américain. Nous séjournions dans une suite d'un hôtel étoilé, juste lui et moi. Notre jeune frère était justement trop jeune pour nous accompagné et nos parents avaient bien trop de travail. Cet hôtel appartenait à un de nos oncle, nous étions donc chaperonnés par un Monsieur Muscle qui ne cracha pas sur 1500€ cash pour nous lâcher les baskets. Nous avons passé une semaine de pure folie, nous procurant une fausse carte d'identité américaine chacun et faisant le tour des bars et des night-club les plus huppés de la ville. C'est un soir, après une de ces soirée très arrosée que j'ai fumé ma toute première cigarette et que j'ai perdu ma virginité avec un beau surfer mais je reviendrais sur cette histoire dans un instant. Vous me direz que, fumer pour le première fois à 16 ans c'est tard mais dans l'école où j'étais et avec la vie que je menais, je n'avais pas vraiment le temps pour fumer. Bon, OK, Ethan lui, avait bien trouvé le temps et je me demandais d'ailleurs comment il avait fait, mais eu importe, je m'étais purement éclatée pendant cette soirée. Nous avions terminé la nuit à quatre, assis sur mon lit (Ethan, une brune à la bouche pulpeuse de 19 ans au moins, le beau surfer et moi même) à enchainer les parties de poker à miser des M&M's (tout ce que nous avions), un joins à la bouche. Nous étions totalement défoncés et je me souviens de la tête d'incompréhension du surfer lorsqu'il se réveilla près de moi le lendemain dans le jacuzzi vide de notre salle de bain. Oui, bah, moi non plus je n'avais pas d'explication. Tout ce que je sais, c'est que je l'avais rencontré dans un bar, qu'il m'avait dragué et qu'après quelques verres nous nous étions retrouvés en pleins ébats dans les toilettes de l'établissement. pas fameux n'est ce pas ? J'avoue ne pas être très fière de cet épisode de ma vie mais j'avais passé une semaine absolument géniale en compagnie de la personne que j'aimais le plus au monde et c'était tout ce dont je voulais me souvenir. Si je vous dis que depuis, j'ai revu le surfer plusieurs fois lors de voyages aux USA vous me croyez ?[fin du flashback]


Nous sortions enfin des embouteillages et je discutais avec le chauffeur qui s'avérait être un homme charmant. Il avait reconnu mon accent français et me demanda ce que je faisais si loin de chez moi. Je lui expliquas que j'étais venue rejoindre mon frère que je n'avais pas vu depuis plusieurs années ...

[Flashback : 15 septembre 2003 - Appartement des Winston à Paris]
Aujourd'hui, Ethan et moi avions 18 ans. Nous étions enfin majeurs et nous comptions fêter ça comme il le fallait ! Nous sommes donc sortis en ville après le diner en famille afin de retrouver quelques amis. Nous attendions ce jours depuis des mois ! Nous pourrions enfin consommer de l'alcool sans avoir peur d'être contrôlés, conduire sans être accompagnés et quitter Paris dés que cela nous chanterait. Ce n'était pas dans mes plans pour le moment. Je venais d'entrer en fac pour passer ma licence de psychologie et je comptais rester encore un petit moment dans cette situation. Je ne vivais plus 7 jours sur 7 dans notre appartement familial de Paris. J'avais pris une chambre en collocation sur le campus de la fac et Ethan vivait aussi avec des amis à lui. Nous nous retrouvions dés que nous le pouvions. Malgré les années, notre complicité n'avait pas changée. Je pouvais toujours lui parler de tout ce que je voulais, des cours, d'argent, d'amour et il savait très bien qu'il pouvait en faire de même avec moi. Il avait toujours été le petit chouchou de la famille, étant l'enfant prévu et moi celle qui était arrivée sans vraiment avoir été désirée mais c'était certainement un sentiment inconscient de la part de nos parents, ils ne pouvaient pas s'en rendre compte, c'était inconcevable d'avoir des préférences parmi ses enfants.
Je me remémore cette journée comme si c'était hier. Je rentre dans ma chambre, le lendemain de notre anniversaire. J'ai mal à la tête. Je vois cette lettre sur mon bureau mais, mes yeux ne pensent qu'à dormir. Je me dis donc que je l'ouvrirais plus tard et ce n'est finalement que le soir que j'ai décacheté l'enveloppe. Ethan me disait qu'il partait, qu'il ne supportait plus la maison, nos parents, qu'il devait prendre l'air et partir loin, que c'était dur pour lui de me laisser mais qu'il savait que j'étais assez forte pour surmonter son départ, que nous nous reverrions très bientôt, qu'il m'aimait que qu'il m'enverrait des lettres. Je suis restée cloitrée dans ma chambre dans le noir pendant plusieurs jours après cela, je ne pouvais pas concevoir l'idée de perdre ma moitié, d'avoir été abandonnée sans même une adresse. Bien sûr, il m'a écrit, environ une semaine sur deux, pendant trois ans et puis, les courriers se sont espacés jusqu'à ce que je n'en reçoive plus qu'un seul par an. le dernier en date était de noël et venait d'Australie. Je venais juste de décrocher ma licence de psycho et plutôt que de me lancer dans le recherche d'un emplois dans je ne sais quel hôpital prestigieux de la capitale, je décidais de retrouver Ethan en Australie. JE téléphonais à des dizaines de ces amis qui m'orientaient vers d'autres personnes susceptibles de savoir où il était jusqu'à ce que je tombe sur un de ses amis australien qui le donna son adresse à Melbourne. Je pris l'un des premier vol pour l'Australie pour le rejoindre. [Fin du flashback]


Je suis arrivée dans un quartier chic du genre Desperate Housewives. Je n'entend pas de musique et aucune maison de semble dégradée. Je demande au chauffeur s'il est sûr que c'est bien ici et il me répond que oui, je le paye et le remercie avant de me tourner vers la maison où habiterais maintenant mon frère. Il n'était pas prévenu de mon arrivée, je ne l'ai pas vu depuis 7 ans, peut être qu'il ne voudra pas me voir, qu'il ne me reconnaitra pas ou qu'il ne voudra pas m'héberger. Ramassant ma valise et mon sac, je remontais la petite allée jusqu'à la porte d'entrée et frappais trois coups à la porte, les mains tremblantes. J'allais explosé si personne ne répondais. Je m'apprêtais à frapper à nouveau lorsque la porte s'ouvrit sur le visage de mon frère jumeau. je ne pus retenir plus longtemps une larme.




tell me your dirty little secret.
.
.
Moi c'est Herveline (oui, prénom bizarre je sais mais moi j'adore (; ) et on m'appelle habituellement ... Herveline xD. J'ai (presque) 16 ans et je vis dans les Pays de la Loire. Je ne peux concevoir un petit déjeuné sans jus d'orange et j'ai besoin de ma tasse de thé tous les soirs sinon je ne considère pas ma journée comme réussie ( oui, en gros je me fais un "tea time" comme les mamies tous les soirs --"). Je suis en seconde et je ferais une première L l'an prochain pour éventuellement faire des études de psycho'. Je suis naturellement incompatible avec toute forme de mathématiques et je crois bien (nan, en fait, j'en suis sûre) que c'est réciproque.
Sinon, je RP depuis 2 ans je crois et j'ai trouvé AD en cherchant des avatars sur Bazzart. J'aime beaucoup le RP même si souvent je met longtemps à répondre parce que j'actualise mes pages quand j'écris mes réponses ou alors j'oublie de tout enregistrer et donc j'ai la flemme de tout réécrire T.T'.
Je suis une Gleek et une fan de Pretty Little Liars inconditionnelle et j'aime regarder des épisodes bien sanglants de Dexter (; . Et sinon, j'écoute pas mal de musique mais, dans des styles très différents, des Beach Boys en passant par Cee Lo Green et et Glee mais j'ai horreur du rap français, c'est physique, entre nous, ça colle pas ^^'
Code du règlement : Prêt pour un nouveau départ !


Dernière édition par D. Capryce Winston le Dim 27 Fév - 11:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 7:15

    Clémence je veux un putain de lien avec toi : OBLIGE ! bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 7:19

Welcooome
Revenir en haut Aller en bas
Eleyna A. Lefebvre
Sweet Admin ✿ Because you know I'm the best ♥

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 16/05/2010
▌MESSAGES : 1021
▌ADRESSE : BONDI 3 S. - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: » Nina Dobrev.
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 7:39

Bienvenue sur le forum !
J'adore l'avatar que tu as choisis

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

« i can't be with you Alex »
« C'est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique mais réaliser ses rêves, je pense qu'on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j'ai rêvé de trouver l'amour, de plonger mon âme dans une autre, réveiller un coeur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s'est réalisé et si ça, c'est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu'il n'y a rien de plus précieux au monde. » »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 8:54

Bienvenue :D

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 9:30

Bienvenue. :) ♥
& j'appui ce qui a été dit, ton avatar est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 9:43

Merci beaucoup à tous pour votre accueil

Et Chloé, bien sûre que nous auront un lien de la mort qui tue ma poule ! ;D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   Dim 27 Fév - 22:47

Bienvenue parmi nous :D ! ♥
Oh toi aussi une fan de PLL? On va trèèèès bien s'entendre alors xDD
Fut un temps ou je prenais du thé aussi xD ( si ça peut t'aider un peu ;) ^^ )
Bref bon jeu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DCW - You know that I haunt your nights [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
DCW - You know that I haunt your nights [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neverwinter Nights 2 - Textures Pack
» Chronique Vampire Masquerade : "White Nights" (4)
» Du nouveau chez Glénat
» Holden • Remember how we used to dream, those nights would never end...
» 03. [Pierce's] It feels like one of those nights...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: The Beginning :: Tell me something about you :: Fiches Terminées-
Sauter vers: