Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez | 
 

 Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Ven 1 Avr - 20:49


Lullaby Bella Kingston

Le nom qui m’a étais attribué est Lullaby Bella Kingston. Kingston ; pour ceux qui ne saurais pas alors ce qu’est la famille Kingston, Marshall Grey Kingston devrait rappeler vaguement l’univers des cours équestre, milieu de luxure et d’hypocrisie où j’ai à mon plus grand regret grandis. Vous l’aurez compris j’ai donc grandis dans un milieu bourgeois alliant à merveille tradition, bienséance et hypocrisie mal dissimulé. Voilà déjà 22 ans que je suis venue au monde. Je suis née un jour assez glaciale d’hiver, mes parents étaient alors en voyage à Paris, c’est par un temps enneigé le 20 décembre à 00h35 exactement, que j’ai vue le jour à la clinique de Versailles en France, non vous ne trompez pas je suis donc sagittaire. Je suis donc née dans l’amour le plus totale de Mr & Mme Marshall Kingston, un an plus tard ils donnèrent le jour à ma sœur cadette Léane Brittany Kingston, de même initiale que moi. Dans la vie je suismannequin et parallèlement j'étudie la médecine en vue de devenir puéricultrice , au plus grand regret de mon père qui me destiné une carrière de jockey depuis mon plus jeune âge. Question orientation sexuel je suis hétéro, les hommes j’aime vraiment trop ça… Je suis célibataire car,J’ai beaucoup de mal à m’attacher, j’imagine qu’à force d’être déçu le cœur se durcit, l’amour, j’avoue ne plus trop y croire, je me contente donc de profiter, je me dis qu’un jour ça me tombera sur le coin de la gueule et ce jour je le sentirais, c’est bien comme ça dans les contes de fée pas vraie ?


raconte moi une histoire.
.
.

THE BEGGINING

- Hôtel de Versailles ; 23h00 –

Penelope s’était déjà coucher depuis une heure, ce soir les contractions étaient drôlement forte, vous pensez donc pourquoi ne pas aller à l’hôpital mais non, l’hôpital leurs avait recommandé de venir lorsque celle-ci aurait de moins en moins d’intervalles pour ne pas occuper des places pour rien… Elle dormait donc paisiblement, son mari lui Marshall, était aller se cherché à manger au fast-food le plus proche des alentours, l’homme âgé de 29 ans à l’époque ne trouvait point le sommeil, il redoutait à tout moment l’accouchement, où plutôt n’attendais il que ça. Etre père était de plus longtemps un rêve, ou plutôt ce qu’il manquait à sa vie pour être un homme totalement accomplis. Depuis ses 23 ans il avait fais fortune avec le haras familiale, il avait toujours eu le feeling avec les chevaux et avait un certain talent pour repéré les champions… Ils avaient toujours vécue en Arizona mais s’apprêtais à déménager vers l’Australie. Avant leurs destination finale ils avaient fais escale en France et avait élue domicile à Paris, plus précisément à Versailles pour en admirer son architecture, oui car ma mère était une des architectes les plus demandés aux Etats-Unis, imaginez donc ce que représenter le château de Versailles à ses yeux, elle en était tout bonnement amoureuse… Car ma mère était une de ces femmes assez folle, en effet, il faudrait que je vous la présente, elle peu passer des heures à louanger un monument qui n’a finalement rien de si ordinaire. Ses deux jeunes gens s’étaient rencontrés au lycée où ils avaient vécue une courte idylle, puis à leurs 20 ans ils se croisèrent dans un café au total hasard et conversèrent des heures entières sur leurs vies présentement et peu à peu les sentiments prirent place. Toutes la famille de ma mère pense que mon père l’a épouser pour son argent, à 20 ans sa carrière d’architectes était déjà en bonne posture, lui, il venait seulement de récupéré le haras léguer à la mort de son père, oui, le pauvre homme est décédé dans un accident de voiture, les causes de l’accident n’ont jamais était déterminé, tout le monde pense qu’il à perdue le contrôle de sa voiture & qu’il à malencontreusement atterris dans le fossé ; non, sa maitresse qu’il avait préalablement jeté avait décidé d’engager un homme de main afin de lui saboter ses freins… Elle avait ainsi respecté ses dernières volontés, car lorsque le jeune homme lui avait tendu cette enveloppe en guise de « casse-toi » il avait également dis « utilise les bien.» ainsi, cette utilisation était la meilleure et elle ne fut d’ailleurs jamais démasqué tant le travail de ce dernier était minutieux et propre. Presque invisible.

C’était donc après quelques minutes d’attentes que le jeune homme s’en retournait fièrement, son butin à la main, affamé et prêt à bondir sur le sandwich. Cependant après avoir pénétré l’enceinte de l’hôtel et avoir emprunté l’ascenseur pour se rendre à son étage, à peine arrivé dans le couleur sans savoir même pourquoi une intuition peu être, le jeune homme se mit à courir vers sa chambre, il découvrit sa femme peinant à se lever, cette dernière dans des débats contre une douleurs intérieure lança

« Marshall, j’ai perdue les eaux » « Quoi ? Là tout de suite là… » « A ton avis… » le jeune homme se précipita délaissant son sandwich sur la commode, il s’agenouilla au pied de celle-ci la soutenant pour l’aider à se tenir debout, c’est alors que son visage se blanchit nettement « TU AS PERDU LES EAUX. » Penelope perdait alors patience « Tu te moques de moi, je viens de te le dire !! Dépêche-toi ! je veux accoucher dans un hôpital moi... » « Lullaby, c’est papa !!! Reste bien au chaud, on va t’emmener à l’hôpital ensuite… » « MARSHAAAAAALLL ! Pas demain. »

Lorsqu’ils arrivèrent à l’hôpital ma mère eu tout juste le temps de rejoindre la salle que ma tête s’en allais déjà vers l’extérieure pour inspirer ma première bouffé d’air tant convoiter. A minuit trente cinq exactement je fus expulsée intégralement, je poussais mon premier crie guise que mon système qui s’était construit durant neuf mois fonctionnait parfaitement. La sage femme adressa un regard à mes deux parents mon père déclara sans la laisser placer un mot « Lullaby Bella Kingston… ma petite fille. » le jeune homme complètement blanc tomba à la renverse sous les pleures de douleurs mélangé à la joie de Pénélope, ma mère.

I hate this part.

J’ai eu une enfance des plus normales, ou du moins quelque chose qui y ressemblait, véritablement piégé dans la prison dorée que mes parents s’étaient donnés tant de mal à me construire… Au début, ce n’étais pas vraiment la joie, je m’ennuyais constamment jusqu’à ce qu’ils m’apportent une petite sœur Léane, qui avait tout juste un an de moins que moi. Léane était mon contraire parfait, brune, gentille, innocente, réservé, bonne élève, à son contraire j’avais une attirance pour la désobéissance, l’impolie, le provoquant, et surtout et toujours pour les bad boys, ce genre d’homme qui ne peu rien vous attiré d’autres qu’ennuie et souffrance… La seule chose qui nous étaient communes était la couleur de nos yeux ; bleue. A partir de ce moment ma vie eu un gout d’avantages sucrée, je m’ennuyais moins et Léane malgré nos différences était mon soleil, puisque d’ailleurs elle était la seule enfant que je voyais hormis les enfants des amis de travail à mon père. Les choses ont toujours étaient très simple puisque les seuls auteurs des décisions importantes de notre vie étaient nos parents, et sans fréquentation, nous ne risquions pas d’avoir de soucis, les disputes, nous ne connaissions presque pas, et entre nous régné une entente constante puisque de toute façon jamais elle n’aurait osé se mesurer à moi…

Nous avons étaient élevés dans les règles de bien séance les plus strictes, l’image du haras de notre père devait rester intact et brillante comme aux premiers jours, il était avare mais vraiment amoureux des chevaux, il pouvait passer des heures à les panser en discutant, c’était un homme à grand cœur, malheureusement nous étions trop jeune pour le voir de cet optique là, il était peu présent, et lorsque c’était le cas constamment au téléphone. Nos moindres sorties étaient accompagnés d’une horde de nourrisses en tout genre plus potiches les unes que les autres qui n’ont jamais réussi à m’imposer la moindre autorité. Nos soirées étaient rythmée par des diners mondains ou nous avions toujours des robes d’avantages plus belles les une que les autres, tel des princesses aux langages parsemé de poésie, pour cela nous devions apprendre des tas de formules tout aussi louangeuses les unes que les autres. L’école nous était donc donné à la maison par des tutrices et chaque matières avait son professeur bien attitré, et de pars les meilleures. Bien sur, contrairement aux autres enfants nous avions une discipline ajouté nous prenant tous nos Week-end ; l’équitation. Très vite, je montrais de grande capacité à la monte et compréhension des chevaux, et dès que je fus en âge mon père m’inscrit aux courses de chevaux où je courrais pour l’écurie familiale bien entendue… Loin de moi l’idée de dire que je n’ai jamais aimé courir, mais j’ai toujours trouvé que mon père nous poussait trop, ainsi nos vies depuis notre plus jeune âge était déjà écrit, ligne à ligne et rien n’était écarter ; ainsi avec un tel contrôle sur nos vies aucuns de nos faits et gestes n’échappaient à nos parents. Léane était celle qui vivait le mieux cette emprisonnement, elle le voyait comme un privilège au quotidien, et n’a jamais laisser de côté la dépense d’argent de papa ça a d’ailleurs toujours étais une de ces activités préférées. Mais mon père vous savez, l’argent l’a énormément changé, il est devenue le genre d’homme prêt à vous renier si vous ne suivez pas les ambitions qu’il à pour vous.


i want you make me feel, like i'm the only girl in the world.

C’est à mes quatorze ans que les choses ont véritablement commencés à se corser pour mon père. J’étais dans les catégories espoirs en ce qui concernait les jockeys, ma carrière battait donc son plein pour un début c’était plutôt fulgurant, les courses s’ouvraient toutes à moi et les prix s’enchainaient. J’avais alors fais la connaissance d’autres jockeys, c’était ainsi la première fois que j’étais confrontés au monde en lui-même, jamais auparavant je n’avais liés avec quiconque personnes extérieures aux fréquentations de mon père et à ma propre famille. Inutile de dire que je n’aurais jamais pensé que le monde que l’on c’était donné tant de mal à me caché était aussi mesquin et hypocrite, bien sur, j’avais toujours rigolé discrètement des petits rumeurs lancé ci et là sur les gens de convenances qui était présent lors de grande soirée mais jamais je n’avais vu l’hypocrisie poussé si loin… J’avais donc eu la chance si l’on peut dire de revoir à maintes reprises Rachahel, puis elle-même m’avait présenté à ce jeune homme assez séduisant, Nathan. Tout deux pratiquait l’équitation depuis leurs plus jeunes âges, Rachahel était la fille d’un riche PDG d’entreprise que mon père n’appréciais guère car grossier et cruel et Nathan quant à lui était un simple garçon d’écurie qui passionné par les chevaux avait su se faire sa place petit à petit dans le monde égocentrique qu’est l’équitation… D’ailleurs, il était le seul à partager mon opinion sur beaucoup de choses, et même si il était un peu la bête et moi la belle, il était comme celui que j’avais toujours attendues… il n’avait rien de vicieux, et il était très attentionné à chacun de mes besoins.

Cette relation quelque peu tumultueuses mené à bou de force dura presque un an et demi, presque car malheureusement ce fut la veille que cette histoire se termina.

- Flash Back –

L’eau tambourinait sur les fenêtres, les volets claquaient bercé par le vent, l’Australie était à présent sous les eaux, les gens avaient désertés les rues, c’était réellement de ces temps de chien a ne pas vous en donner envie de sortir, et, même pour un samedi soir, les bars étaient bien vides. L’amour rimait depuis bien longtemps pour moi à la souffrance, ou du moins, depuis que je l’avais rencontré. Il avait croisait ma route, comme un ange sur le chemin de la destiné et au finale, j’avais confondue l’ange avec le diable… Les choses avaient toujours était compliqué car nous dépendions l’un de l’autre. Pourtant, il avait commis l’irréparable, il m’avait trompé et jamais ne me l’avait avoué. Ce que j’avais toujours adoré c’était lorsque les gens me mentait tandis que je connaissais la vérité. Mais cette vérité avait un gout amer, tout différent encore elle me touchait sensiblement, j’étais tel une bombe à retardement, j’attendais patiemment la fin du compte à rebours, tentant toujours de le repousser un peu, mais je savais que tôt ou tard je me dirigerais vers les fils qui mènerait à mon explosion. C’était à priori une soirée comme les autres, cela faisait plusieurs jours que je n’avais pas pris de ces nouvelles et étrangement je trouvais que mon morale se portait mieux lorsqu’il désertait ma vie, bien sur, il y avait ce manque, ce trou béant dans ma poitrine mais je le comblait au fur et à mesure de ce que m’apportait mes journées, je souhaitait l’oublier, je n’avais pas envie de parler, ni de mettre au clair des choses que je n’aurais pu lui pardonner… Pourtant, au fond, je ne pouvais m’y résoudre, je m’étais venger à maintes reprises, j’étais allé étouffer mes cries dans d’autres bras ainsi j’étais devenue complice de ce jeu d’absurdité.

Mes pensées furent troublées par quelques notes très simples. « Toc, Toc, Toc » des bruits distinct qui m’annoncèrent le début des problèmes, je savais que derrière cette porte ce serais lui, comment ? Et bien, c’est ce genre de chose qui se sente, ce genre de chose que vous savez parce-que intérieurement vous savez que tout vos choix vous on conduit ici ; à ce mur et qu’à présent faute de pouvoir faire demi-tour il va falloir foncer, encore, jusqu’à l’atteindre, tomber et chaque jours tenter de se relever. Alors, ainsi, nous étions au bord du précipice, l’un comme l’autre car étrangement malgré tout ces mots il n’avait jamais pu me quitter. J’ouvris la porte d’un geste rapide, affrontant le destin quitte à ce qu’il me frappe de pleins fouets puisque avec cet homme j’avais gouté aux enfers… Les premières cuites, drogues, relations sexuel, il m’avait poussé au delà de mes limites, m’avait fais gouter à la luxure du monde de riche, car intérieurement il nous en voulait, à nous, cette classe sociale aisé, nous avions toujours eu ce pour quoi il avait tant travaillé, et cette même chose à présent conduisait à sa destruction. Sans même que je n’eu le temps de l’inviter il entrait… « Je t’en prie… » Je souriais mesquinement. Voilà où nous en sommes, nous nous détestons, du moins je crois. Parfois, nous nous aimons, enfin je pense. Et la seule chose qui était vraie était nos corps et nos vêtements, chacune de ses paroles étaient des mensonges, et chacune des miennes lui répondait en mensonge comme vengeance et le jeu ne prenait jamais fin. Les courts silences qui séparés nos élocutions donnaient lieu à des sourires mal placé, masquant le désespoir de nos visages, car nous savions sans se l’avouer notre relations était finis, l’un comme l’autre on s’y accrochait mais désormais c’était l’heure de partir.

Don't tell me you sorry cause you're not. Baby i know you only sorry cause you've got caught.

L’amour, c’est comme un taxi, plus vous allez loin plus vous payer cher. Je me souviens encore comme si c’étais hier de la douleur qu’inflige une trahison. Pourtant, les mots vous savez ça ne prouve rien, qu’on vous regarde dans les yeux ou non le mensonge est indissociable de la réalité tant que celle-ci n’éclate pas au grand jour ; alors ainsi, personne ne sera jamais capable d’avoir la certitude des sentiments que lui porte une autre personne. Alors depuis cette histoire je me suis juré de ne jamais plus faire de quelqu’un ma priorité alors que je ne suis qu’une option à ses yeux. Alors ainsi vous apprenez que même si la haine pousse à énormément l’amour vous pousse à dépasser tous vos limites, à revoir tous vos jugements parfois même jusqu’à vos propres valeurs si ce n’est pas vos propres croyances. Finalement, on serait tenté de croire que l’amour n’est que psychologique, ainsi si l’on croit réellement que nous ne sommes rien sans une personne s’est le cas ; et si dans le cas contraire on pense pouvoir s’en sortir sans celle-ci ça sera également le cas, tout est question de persuasion de soi-même non ? Puisqu’il à était prouvé que le cœur, qui est un organe n’a rien à voir dans tout ça, comment expliquez que l’amour cause autant de dégâts sur son simple passage. A ce moment ci de ma vie, j’avoue m’être senti perdue, seule, jamais je ne m’étais senti aussi seule de toute ma vie, j’avais cette impression de vide et personne ne réussissait à le combler, c’était la fatalité du destin et je savais que le temps étais ma seule solution. Les relations avec mes parents se dégradés visiblement de jour en jour, une ambiance d’incompréhension régnait sur le manoir et contre toute attendre je délaissais l’équitation mon amour de toujours dans le seul but de répugnais mon créateur ; Marshall. Depuis mon enfance il avait toujours fallut que je me plie aux règles des autres, et je n’avais que quinze ans mais je savais déjà ce que j’attendais de la vie… Très vite, les disputes éclatèrent et sous les menaces de mon père qui n’hésiter pas à prétendre qu’il me couperait les vivres je fus forcés de continuer à monter pour la famille.

C’est lors de mes seize ans, un jour tout à fais ordinaire que les choses ont changeaient. Je venais de remporter un prix prestigieux et par le plus grand des hasards un agent d’une très grande agence de mannequin des Etats unis vient à croiser ma route, ce dernier me glissa subtilement sa carte entre deux félicitations… Tandis que je rentrais chez moi je composais son numéro, c’est alors que je réussi à décrocher un rendez-vous à l’agence…


Revelation.

Les années ont défilaient, et je n’ai jamais quitté l’Australie car finalement il n’y a que dans ce pays que je me sens chez moi, j’y ai passé ma vie et finalement chaque endroit à son moment attitré bien à lui… Je fus prise à l’agence et c’est d’ailleurs là que j’ai commencé, à présent je suis dans une agence basé en Australie pour éviter les voyages incessant. Le monde de la mode m’a accueillit les bras grand ouvert et je ne fais que enchainer les contrats, malheureusement depuis j’ai complètement abandonné l’équitation et le haras familiale. Mon père qui l’a très mal pris à décider de couper les ponts définitivement, incluant les vivres par la même occasion ; cependant je vois toujours ma sœur Léane qui elle au contraire de mes parents est resté en Australie, eux sont repartis au Etats-Unis.

tell me your dirty little secret.
.
.
Bonjour, je me présente Emilie ou Provocation, j'habite dans le sud de la france ♥, j'ai 17 ans et 18 le 23 novembre, vous y penserez ? :) j'ai connu le forum grâce à Obsession mais j'avoue avoir pris du temps à me décider parce-que j'étais beaucoup occupé mais le forum me plaisait alors maintenant que j'ai beaucoup plus de temps, j'ai décider de venir.. (a) Je le trouve très magnifique et j'aime bien le contexte, le code est prêt pour un nouveau départ et je dirais que je suis absolument prête plus que ça même.


Dernière édition par L. Bella Kingston le Sam 2 Avr - 3:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Ven 1 Avr - 21:36

Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleyna A. Lefebvre
Sweet Admin ✿ Because you know I'm the best ♥

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 16/05/2010
▌MESSAGES : 1021
▌ADRESSE : BONDI 3 S. - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: » Nina Dobrev.
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Ven 1 Avr - 21:44

Bienvenue sur le forum !
Bon courage pour ta fiche =)

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

« i can't be with you Alex »
« C'est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique mais réaliser ses rêves, je pense qu'on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j'ai rêvé de trouver l'amour, de plonger mon âme dans une autre, réveiller un coeur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s'est réalisé et si ça, c'est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu'il n'y a rien de plus précieux au monde. » »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Ven 1 Avr - 21:45

Bienvenue sur THE Forum !
Bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Ven 1 Avr - 22:03

    Merci à vous je commence et fini ma fiche dans la journée :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 0:20

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 0:59

    Merci! je fini dans l'après - midi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 3:30

Hey bienvenue et bonne chance =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 3:59

    Merci ♥ ! j'ai terminée (a)
Revenir en haut Aller en bas
Eleyna A. Lefebvre
Sweet Admin ✿ Because you know I'm the best ♥

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 16/05/2010
▌MESSAGES : 1021
▌ADRESSE : BONDI 3 S. - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: » Nina Dobrev.
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 5:22

J'adore ta présentation, je valide ton code et ta présentation par la même occasion !
Tu as envoyé ton secret au compte Australia ?

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

« i can't be with you Alex »
« C'est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique mais réaliser ses rêves, je pense qu'on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j'ai rêvé de trouver l'amour, de plonger mon âme dans une autre, réveiller un coeur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s'est réalisé et si ça, c'est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu'il n'y a rien de plus précieux au monde. » »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 5:57

    Non, étant donné que s'était écrit dès la validation j'attendais, je le fais de ce pas ♥
    Merci ravie que mon histoire plaise (a)
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 6:00

Dans quel groupe veux-tu être ?

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 6:13

    sydney ♦ bondi (a)
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   Sam 2 Avr - 6:28

Voila !

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby Bella Kingston♫ « Damn she's hot ♥ »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)
» LULLABY :b muaaaaaaaaaah !
» Lullaby Reynolds ~ Makie Sasaki.
» Bella Jasper... Fille de Antonio Jasper
» 01. That Damn Hot Gynecologist.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: The Beginning :: Tell me something about you :: Fiches Terminées-
Sauter vers: