Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez | 
 

 ► Chloé « la veuve noire »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ► Chloé « la veuve noire »   Mar 1 Fév - 0:47


chloé diane benett-shepperd

Il m’en a fallu du temps pour le trouver, j’avais perdu tout espoir qu’un jour quelqu’un puisse me donner le vrai goût de la vie. Oui le donner car, je ne l’ai jamais eu depuis ma naissance. Trop de drames… Trop de tragédies… Trop de cœurs brisés ! Il a fallu qu’il souffle dessus comme on peut souffler sur une bougie d’anniversaire. Je m’appelle Chloé, j’ai longtemps vécu seule à Paris dans mon appartement 2 pièces en essayant de faire changer les choses sur Paris. J’ai organisé des concerts à la boule noir, la flèche d’or, j’ai même organisé le dernier concert d’Usher à Bercy ! Ma carrière a pris son envol en même temps que ma rencontre avec Lysandre… Mon cher époux défunt dont la vie a été arraché si injustement… Me voilà seule, à Melbourne avec… Un bébé.



tell me your dirty little secret.
.
.
Je m’appelle October & j’ai 19 ans, je n’ai pas une vie palpitante mais elle me convient, vous savez, je ne fais pas parti de ces gens qui dépriment dans leur coin parce que tel ou tel truc leur ai arrivé… Je trouve sa vraiment ridicule… Bref, je suis pleine de vie & j’adore parler, je suis une petite bavarde J. Je suis graphiste mais également admin sur Australian Destiny pour vos beaux yeux alors, je me permets de me valider :D ! Je suis vendeuse dans un grand magasin sur la rue de Rivoli ( Paris ) dont je garde l’anonyme pour éviter que des gens viennent me parler par intérêt… D’ailleurs en octobre je rentre en fac de lettre :D hé hé


Dernière édition par Chloé D. Benett-Shepperd le Mar 1 Fév - 12:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ► Chloé « la veuve noire »   Mar 1 Fév - 0:47

raconte moi une histoire.
.
.

la vie parisienne
J’ai toujours considérée mon enfance comme banale, même si j’ai été abandonnée par ma mère à ma naissance. Ce que j’appelle « famille » l’est plus que l’on puisse le penser, même si nous n’avons pas le même sang, nous partageons le même amour & c’est quelque chose de plus fort que les gènes. Je n’ai jamais souffert de cela mais, lorsque l’on apprends que son père biologique nous verse comme une pension alimentaire, cela mène à se poser des questions. Il a renié la grossesse de ma mère, la laissant seule, en me laissant seule. Bien-sûr que lorsque je l’appris je fus blessée & en colère, quel était son droit dans cette histoire ? Il ne pouvait pas faire de moi son « jouet » avec lequel il jouait lorsqu’il était de bonne humeur… C’est peut-être à ce moment-là que je fus dégoûté de mes gènes, de ce que j’étais. J’étais née seule, sans aucuns parents près à m’aimer, il a fallut que je paraisse très mal au point, que j’inspire la pitié, pour que quelqu’un daigne m’aimer un jour. Je fus terriblement triste, je me sentais tellement humilié par celui que je devais appeler « mon père ». Personne ne devrait souffrir à la naissance, ces blessures là sont irréparables, j’avais appris à vivre avec mais il a fallut que je me jette dans la gueule du loup en voulant rencontrer cet homme. J’avais pris soin de me présenter sous une autre identité mais, il m’avait tout de même démasqué sans même me rencontrer… Comme s’il me connaissait par cœur alors tel n’en était pas le cas. Sa secrétaire m’invita gentiment à sortir des locaux où travaillait mon père biologique. Je me souviens de ce jour-là comme hier… Je marchais tête baissée, me trompait de direct dans le métro & me retrouva au jardin du Luxembourg. C’est ce jour-là, dans ce beau parc de Paris que j’ai retrouvé la force de me venger, de l’approcher, de le ridiculiser un jour aussi ! Un homme, jean troué, tee-shirt noir & badge voltigeant de partout, négociait quelque chose au téléphone tandis que des musiciens accordaient leur guitare. Pourquoi sa ne m’avait pas interpellé auparavant ? Il était évident que le métier de manager culturel était fait pour moi, j’organisais tant de chose dans ma vie, c’était ma vocation ! Sur-ce, je rentra avec hâte chez moi pour aller consulter sur Internet des écoles de management afin de percer dans ce domaine. J’étais motivée, j’en avais oublié presque ma peine pendant plusieurs jours tellement j’étais excitée par cette idée.

& je t'ai trouvé

C’était au Gibus, une boîte très branchée où je passais pas mal de mes soirées à boire une bière avec mes amis & écouter des gens jouer… Je ne me doutais pas une seule seconde, ne sais-je qu’un instant que tout mes tourments allaient partir de cette rencontre. Installée au bar, j’entends un groupe parlé avec quelques étrangers, tout le monde, intrigué par cette conversation, les gens commencèrent à se regrouper. Je trouvais parfois les étrangers pathétiques à vouloir absolument se faire remarquer ! Mon amie me tira par la manche pour qu’on s’approche également, je soupira & la suivit malgré tout. A peine avait-il passé la hanse de la guitare autour de son cou que je frissonnais déjà, & lorsqu’il leva la tête mon souffle se coupa. L’avais-je déjà rencontré ? Son visage me semblait si familier, ses yeux pures se posèrent alors dans les miens, je me sentis rougir, il savait que je le regardais, que j’étais entrain de la dévorer des yeux. Alors, il se mit à interpréter « Please please let me get what i want » de The Smith avec une voix profonde, je sentis des vibrations en moi intenses. Lorsqu’il eut fini la chanson, une horde de fille se mit à crier, je me fis bousculer plusieurs fois & décida de retourner au bar, là où régnait le calme. A peine avais-je eu le temps de boire une gorgée que l’inconnu apparut à côté de moi & m’aborda :
« Tu as aimé ? » me dit-il en anglais
« Pourquoi, j’aurais du ? »
Je n’avais pas su retenir ce genre de vacherie, c’était plus fort que moi. Il esquissa un magnifique sourire & nous continuons ainsi à parler toute la soirée, laissant de côté mes amis qui ne cessèrent de venir m’embêter. Vers 5H, lorsque la boîte ferma, Lysandre me proposa une balade au canal St-Martin que je n’oublierais jamais de ma vie puisque c’est sur ce pont qu’il me donna mon premier vrai baiser : je vis des feux d’artifices dans ma tête. A partir de cet instant, je me senti forte & protégée. Je ne suis jamais tombée amoureuse aussi facilement mais, je savais déjà qu’il allait jouer un rôle majeur dans ma vie.

« J’ai toujours aimé cet endroit, tu peux voir tout Paris d’ici ! »
je me mis sur la pointe des pieds en m’appuyant sur la rambarde comme si je pouvais voir encore plus loin que tout Paris. Nous étions au Sacré cœur, il faisait beau ce jour-là, le soleil caressait ma chevelure blonde & rendait Lysandre très joyeux, même un peu trop
« Tu ne devrais pas t’appuyer sur la rambarde parce que si tu tombe, je ne viendrais pas te chercher en bas ! »
Je lui répondis en le frappant sur l’épaule puis, approcha mes lèvres des siennes, que demander de plus ? J’étais plus que comblée.
« Je ne te crois pas une seule seconde » lui murmurais-je
« Tu me connais tellement… Je n’arrive pas à croire que tout ce que je suis repose sur ta personne… Chloé »
Il se mit à genoux & je poussa un cri, pas un cri de terreur, non bien au contraire ! D’excitation ! Tout les passants & touristes se retournent vers nous & regardèrent la scène sans faire le moindre bruit. Lysandre sortit alors une petite boîte & lorsqu’elle l’ouvrit je vis une petite bague, avec un anneau très fin en argent briller de mille feux. Les larmes me montèrent aux yeux & à la question cruciale je ne pu qu’hocher la tête.

« Tu n’es qu’un connard ! NE ME TOUCHE PAS »
Je me débattis pour ne pas qu’il m’attrape par les bras, je ne voulais plus entendre parler de lui, il m’avait brisé le cœur… Après 4 ans de mariage, ce n’était que maintenant qu’il m’annonça qu’il devait partir pour l’armée ? Ma vision se brouilla, après la colère vinrent les larmes, je n’osais le laisser me regarder dans cette état, je me sentais déjà si seule avant qu’il ne parte. Il voulut s’approcher une dernier fois vers moi mais je lui dit :
« Va t’en, je ne veux plus entendre parler de toi, laisse-moi seule… »
Sur-ce je partis m’enfermer dans la salle de bain. Lysandre partit, sans rien laisser derrière lui comme je lui avais demandé une heure plutôt. J’étais seule & stupide…



renaissance : leopoldine
« Mon amour

Je te ré envoie une lettre car, il semblerait que tu n’ai pas reçu la dernière. A Paris tout est gris, A Paris tout est gris, le froid approche à grand pas ! Cette année je vais passer noël avec ma famille, je n’ai plus envie de me retrouver seule à présent, je me suis rendue compte que j’avais besoin d’être entourée de personnes que j’aime pour me remonter le moral, d’ailleurs je ne serais plus jamais seule… Je suis enceinte de 3 mois Lysandre. J’en suis très comblée mais, je le serais plus si tu revenais avant que j’accouche… Etait-il possible qu’ils t’accordent un congé de paternité ? Peut-être que j’espère trop mais, c’est aussi ton enfant Lysandre & tu te dois d’être avec moi.

Tu sais, lorsqu’on sortait ensemble, mon amie Angela m’avait demandé : « Tu es amoureuse de Lysandre ? » ce à quoi j’ai répondu : « Sûrement pas, il boit trop de bière à mon goût », à cette époque tu n’étais qu’un pauvre australien perdu qui voulait absolument repartir avec un souvenir de Paris. Je pensais que tu me trouvais seulement jolie mais, c’était faux. Quand j’ai su que j’étais amoureuse de toi, c’est lorsque j’ai compris que nous partagions les même sentiments, les gens s’imaginent tellement un tas de truc sur l’amour qu’ils ne se doutent pas une seule seconde qu’il s’agit d’un bonheur simple & paisible. Lysandre… Tu me manque tellement, il faut que tu revienne…

Je vais partir quelques jours en Australie, ta sœur Scarlett m’a invité pour passer Saint Thanksgiving avec ta famille. Je ne leur dirais pas pour la grossesse, je préfère attendre que tu revienne avant d’annoncer quoi que se soit.

Tu me manque, je t’aime mon cœur & pour toujours.

Chloé. »

Telle était la dernière lettre adressé à Lysandre avant d’apprendre sa mort lors de mon voyage en Australie. J’étais fragile, encore aujourd’hui je suis fébrile alors, Scarlett m’a hébergé chez elle le temps que je me remets sur pied & trouve une maison… L’argent de mon père biologique m’a beaucoup servi à ce moment-là. Tout comme moi, mon enfant n’allait pas avoir de père & cela m’attristait beaucoup alors, je me promis de la garder coûte que coûte & d’honorer la mémoire de son père. C’est ainsi que Léopoldine, 1 mois aujourd’hui, vit le jour à Melbourne

Revenir en haut Aller en bas
 
► Chloé « la veuve noire »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Veuve Noire du Nord - Isaline Cerwyn
» La Veuve Noire
» [VIème Tournoi]16è de Finale: Veuve noire VS Alraune, l'ennivrante beauté vs l'envoutant Sorcier
» Ellvìra ∞ La Veuve Noire
» Resumé de New Order par la veuve Noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: The Beginning :: Tell me something about you :: Fiches Terminées-
Sauter vers: