Australia, I love you ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Nous avons besoin de vous, votez sur le top obssession ICI
NOUVELLE ADRESSE : http://australian-destiny.com
Le forum manque cruellement d'étudiants et d'hommes

Partagez | 
 

 ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 1:53


Matthys Nathanaël Donovan

Tout ça « Autralia » ? Moi qui pensais qu'en Australie, on ne posait pas tant de questions. Qu'importe finalement, je dirais tout ce que tout le monde veut savoir ; ou presque bien entendu. Une présentation s'impose, pour bien commencer : je m'appelle Matthys Nathanaël Donovan. J'ai eu 25 ans le 6 janvier, donc je suis du signe du capricorne. Je suis fils unique, et j'ai perdu ma mère à mon adolescence, l'année de mes quatorze ans ; mais c'est une autre histoire. Hétérosexuelle, je suis amoureux de Scarlett Shepperd, a été en couple avec elle mais nous sommes dans une phrase « tendue » si je peux m'exprimer ainsi. Quelque peu compliqué pour faire simple. Ayant décroché un diplôme – pour être précis une maîtrise – en droit ainsi qu'en économie, en passant par Harvard, j'ai été embauché en tant qu'assistait dans l'entreprise, « Shepperd et Compagnie », grande firme sur l'île qu'est l'Australie. Je garde toujours contact avec mon père, rester à New York. Oui, vous savez, les affaires, comme toujours. Mais je construis ma vie, comme un grand garçon, et je gravis les échelles petit à petit, essayant de récupérer ce qui est le plus grand amour de ma vie. ♥


raconte moi une histoire.
.
.

« Mat’ ne t’éloigne pas trop ! »
Tel était les mots que m’avais le plus souvent dit ma mère. Mais au fond, elle avait raison. Il ne fallait jamais trop s’éloigner des personnes que l’on aime, sinon, il arrive toujours malheur. Sauf qu’elle n’a jamais voulu appliquer ce conseil à elle-même. Je devais bien mélancolique en pensant à elle. Elle restait dans mes souvenirs d’ado une femme dévouée, souriante et tellement douce. Elle et mon père étaient si heureux que je n’aurais jamais pensé qu’elle serait frappée par la mort alors que je venais à peine de fêter ma quatorzième année quelques mois auparavant. L’annonce de sa mort … Pour vous représentez, c’était comme vous ouvrir la poitrine et couper une partie de votre cœur, pour l’arracher ensuite sauvagement et sans aucune pitié. Vous voyez ? Si non, ce n’est pas grave, je ne vous le souhaite aucunement.

Quoiqu’il en soit, le passé n’est que souffrance, donc je vais regarder dans mon présent. Je vais quand même faire une brève description de ma vie jusqu’à maintenant, sinon ça n’aurait ni queue ni tête. J’ai vu le jour dans la grande ville qu’est New York aux Etats-Unis. Mon père, un gérant d’entreprise, pour faire simple qui en achète et revend sans cesse, a été émerveillé de savoir que j’étais un fils. Un héritier pour reprendre les affaires, j’avais un avenir tout tracé. Jusqu’à la mort de ma mère. C’est là que le destin se casse la gueule sans ne plus pouvoir se relever. Triste tragédie et mon père a joué le dur pour ne pas craquer devant moi, mais la peine qu’il ressentait était trop visible dans ses yeux, même si personne ne le décelait mise à part moi.

Pourtant, il n’a pas flanché. Il restait le même, même après cet incident. Il savait qu’il avait toujours un fils sur qui il pouvait fondé de grands espoirs et je ne faillis pas à ma tâche. Grandes études, grandes universités. Il était fier de moi, et je le remerciais pour tout. Dix huit ans. Le temps passait tellement vite. Moi qui voyais encore ma mère avec ses belles robes, souriante et m’embrassant sur le front tout en me serrant contre elle. C’était la première fois que je pleurais pour elle. Quatre ans après. Insensible. On pourrait le croire, mais non, ce n’était que parce qu’elle n’aurait pas voulu que je pleure et que je me détruise la vie en pensant trop à sa mort. Et c’est donc au même moment que cette goutte salée tombe, que j’annonçais à mon père mon départ.

« Je comprends. Elle aurait été fière de toi »
J’appris par la suite que c’est ce que l’on dit tout le temps. Mais qu’en savait-il réellement ? Tout. Être jaloux d’un couple comme mes parents, j’aurais pu l’être si je n’étais pas leur fils. Comme on dit, ils filaient le parfait amour. Un voyage dans la capitale du Mali, une maladie rare qui entraîna sa mort. C’était ma plus grande blessure. Avant de quitter New York, mon père et le travail qu’il voulait me transmettre, j’étais allé sur sa tombe, posant des fleurs. Banal mais symbolique. Sauf qu’elle, à l’inverse des fleurs, ne fanera jamais dans ma mémoire. Elle resterait toujours la même. Une fleur éternelle …

Venons-en à plus récemment. La majorité en poche, je fis un tour des Etats-Unis. Virginia Beach, Washington, Miami, les Bahamas bien sûr, pour finir à San Diego. Des petits boulots et des femmes. Je resterais un homme bien sûr, mais chaque conquête, je respectais les êtres qu’elles étaient. Une nuit et c’est fini. C’était comme un code d’honneur. Mais la nuit ne commençait pas au lit, mais dans un restaurant ou un endroit romantique. Pourquoi je ne me suis jamais attaché à l’une d’entre elles ? Elles ne me convenaient pas. C’était, pour faire une comparaison, comme quand on cherche une bague de mariage. Il faut qu’elle nous plaise esthétique et qu’elle nous aille. Donc je restais un nomade collectionneur de femmes. Etiquette devenue péjorative dans notre monde.

Ma destination finale. L’Australie. Ca aurait pu être l’Europe ou même Los Angeles aux USA, mais non. Je voulais voyager encore et partir loin de ce continent. J’aime mon pays, mais il m’étouffe. Trop de souvenirs, trop de douleurs. Même si la vie sur mon nouveau pays n’est pas très différente, c’est comme respirer un autre air et ne plus penser à tout le reste. Un emploi, en tant qu’assistant dans l’une des plus grand entreprise du pays « Shepperd et Compagnie ». J’avais arrêté les conquêtes, me concentrant sur mon travail. Les discussions avec mon père étaient au beau fixe. Il me regrettait à ses côtés, mais apparemment, il avait trouvé une femme avec qui partagé sa vie. Même s’il m’avouait qu’il ne se marierait jamais avec elle. Il ne pourrait jamais aimer autant une autre femme que ma mère.

Ne pensant pas tomber amoureux, j’allais tous les jours au travail. Jusqu’à ce jour où je croise une jeune femme du nom de Scarlett. Je ne sus pas au départ qu’elle était la fille de mon patron, jusqu’à ce qu’il nous présente. Chaque jeudi, je pouvais la voir arriver, gracieuse et souriante. Elle me faisait penser à ma mère. Toujours cette vivacité d’esprit et cette joie de vivre. Comment ne pas la regarder finalement. Et puis, ça n’avait pas l’air de la déranger. Jusqu’à ce que je l’invite à dîner. Elle acceptait, enfin, je ne lui avais pas vraiment laissé le choix. Je sentais un truc différent. C’est facile à dire, mais c’était ce que je ressentais, alors autant l’exprimer.

Un dîner en tête à tête. Pas de violons, pas de chandelles. Mais rien que de croiser son regard me transportait tellement loin. Elle me plaisait, pas que physiquement, mentalement aussi. Elle était drôle, attachante, tout ce que je pouvais espérer chez une femme. Après le dîner, comme le veux la tradition, je la raccompagnais chez elle. Notre premier baiser. Le bonheur total. C’est ainsi que c’est finalisé notre amour. Nous sortions ensemble et je brûlais d’un amour inconditionnel pour elle. Être avec elle me suffisait à être heureux. Pourquoi demander et vouloir toujours trop, alors que l’on a tout ce que l’on désire dans une seule et même personne. Et tout allait bien en fait, jusqu’à la disparition de son frère.

La suite ressemblerait plutôt à un cauchemar. Scarlett devint d’une froideur glaciale et me fuyait comme la peste. Imaginez encore cette douleur. Elle était la même que pour la mort de ma mère. Un jour que je venais lui parler, lui demandant de simplement me parler, pour lui enlever ce poids, je me retrouvais au pied du mur. La fin. La souffrance s’intensifia de plus belle. Plus aucune nouvelles et cela faisait trois semaines. Des dizaines de sms et mail par jour, je demandais à son père ce qu’il se passait, mais celui-ci ne me disait rien. J’avais perdu la femme que j’aimais, la seule avec laquelle j’envisageais un futur. Elle m’avait échappé si facilement ses doigts que je n’en revenais pas.

Pourtant, je n’abandonnerais pas. Je savais qu’elle m’aimait toujours. Je voulais la revoir et lui parler, ainsi que la récupérer. Je ne pourrais pas dire à n’importe quel prix. Je l’aime trop pour lui faire du mal. Mais quand deux personnes s’aiment, elles sont faites pour être ensemble, c’est la logique des choses. Je comptais aller la voir, sans son accord, bien sûr et sans la prévenir. Mais je ne renoncerais pas. Oh non. L’amour rend fou, ou aveugle, moi il me rend juste dépendant de la femme que j’aime. Je veux encore pouvoir la tenir dans mes bras, lui dire que je l’aime et lui prouver encore que je serais toujours là, et que sa peine est aussi ma peine.

in the end, you're all bad-tempered.
.
.
On a tous ses petites qualités, par exemple moi je suis : drôle optimiste calme prévoyant indépendant vivante tendre futé sociable extravertie généreuse souriante.

Bien évidemment, j'ai tout autant de défauts, ce qui n'est pas forcément pour me plaire. Parfois, je peux être : possessif jaloux impulsif impatient négatif orgueilleux maladroit perfectionniste reservé immature lunatique froid.

L’ambition, voilà la clé primordial que m’avait insufflé mon père. Essayer d’aller jusqu’au bout de ses idées, de ses rêves et ne jamais faire demi tour. Grâce à lui, je suis l’homme que je suis désormais, avec mes qualités et mes défauts. Un certain côté mystérieux et curieux. Les gens ne savent pas trop comment m’aborder. Ces deux traits de caractère, je les ais surtout vu s’accentuer depuis la disparition de ma mère. D’ailleurs, elle était aussi comme ça. C’était comme si on pensait tout savoir d’elle, mais au final, on ne savait jamais à quoi s’attendre. Je la remercie pour ça et je vois toujours le sourire de mon père quand je fouille mon nez – surtout en étant gamin – dans les papiers de mon paternelle

you look gorgeous, damn.
.
.


Couleur de peau : Blanche
Couleur des yeux : Vert
Taille et Corpulence : Fin, élancé & musclé
Couleur et Longueur des cheveux : Court & brun
Physiquement, j'me trouve plutôt : Normal ? (a)
Physiquement, les autres me trouve plutôt : Magnifiquement magnifique (h)

can I get more of you ?
.
.
un film : The Gost Writter
une personne importante : Scarlett, qui d'autre ♥
un plat : Japaneese Food
une passion : Baseball
une couleur : Gris
un secret : Avoir coucher avec un homme le soir de mes dix-huit ans, étant bourré ..
une ville : Bamako . Rip à ma mère
un parfum : One million
un objet : Une chaise
une manie Dire "donc" en cas de gêne

tell me your dirty little secret.
.
.

Moi ? Rien d’intéressant. Je ne mange pas grand-chose le matin, je me lave tous les jours les oreilles et j’en suis fière et j’écoute … oh, on va dire que c’est mon petit secret que je préfère préserver. Non pas que j’ai honte, mais c’est que je n’ai pas envie d’être juger dessus. Ariel ! Non, pas la petite sirène, la lessive x) Mon petit surnom, Lou’. Ce n’est pas difficile et c’est mignon je trouve. J’ai encore dix-sept ans, mais je vieillis cet été. Ah oui, la majorité, vivement ! J’habite en Alsace et j’étudie à Toulouse pour l’instant, et en septembre près de Tours. J’aime voyager, vous l’aurez comprit. Et c’est grâce à ma Femme que je l’ai trouvé ce merveilleux forum rempli de gens qui me souhaitent tous la bienvenue très gentiment ! ♥

OK PAR CHLOÉ B-S


Dernière édition par Matthys N. Donovan le Mar 1 Mar - 10:51, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 2:01

    Tu vas rendre Scarlett heureuse, crois-moi bienvenue sur le forum, si tu as un problème Mpotte moi ( Je suis la plus cool des admins ha ha )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 2:04

Mon amour enfin ! dieu existe Je t'aime bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche (: tu sais ou me trouver mon beau
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 4:59

Oui, elle a osé dire que James était mieux que Ryan
ce qui est tout bonnement impossible

Bienvenue quand même
Revenir en haut Aller en bas
Eleyna A. Lefebvre
Sweet Admin ✿ Because you know I'm the best ♥

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 16/05/2010
▌MESSAGES : 1021
▌ADRESSE : BONDI 3 S. - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: » Nina Dobrev.
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 5:20

Mdr, bienvenue sur le forum ! En effet, là tu as fait une heureuse, et puis James quoi !

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

« i can't be with you Alex »
« C'est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique mais réaliser ses rêves, je pense qu'on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j'ai rêvé de trouver l'amour, de plonger mon âme dans une autre, réveiller un coeur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s'est réalisé et si ça, c'est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu'il n'y a rien de plus précieux au monde. » »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 6:12

    Merci à tous, et oui, je fais une grande heureuse & j'en suis ravi (;

    Scarlett, moi aussi je t'aime ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 6:14


message inutile mais je t'aime mais chut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 6:26

Bienvenuuue :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 8:33

Bienvenue parmi nous ! :D ♥️
James Franco est juste hooooooooorriblement sexy
Chlo chlo ça va les chevilles ? MDRRRR
Revenir en haut Aller en bas
Thomas A. Delacroix
thomas. •• i'm batman

avatar

▌AUSTRALIAN DEPUIS : 08/08/2010
▌MESSAGES : 1043
▌ADRESSE : BONDI - SYDNEY

.BECAUSE WE LOVE EVERYBODY;
♥ Votre Avatar: Jensen ACKLES
♠ Mon avis sur l'Australie:
♥ Ils sont ma vie:

MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 8:40

Bienvenue :D

♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕

YOU LOVE THE WAY YOU LIE ϟ Si l'amour m'effraie tant, c'est simplement par peur de devoir un jour me décrocher de la personne qui m'aura suivie, connue et surtout aimée. S'attacher c'est bien, se détacher ça fait mal. Alors, suis-je vraiment contraint à aller plus loin que le salut dans une relation ? Ça, il n'y a que moi qui puisse en décider. novalee avery boween


Votez pour le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 9:02

OMG le type canon de Spiderman *.* (oui, c'est la seule référence de James Franco que je connais ^^')

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   Mar 1 Mar - 10:54

    Merci encore beaucoup tout le monde (wow, comment je me sens aimé xD)

    Scarlett, j'ai hâte de Rp avec toi ♥

    J'ai terminé la fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.   

Revenir en haut Aller en bas
 
~~ matthys n. donovan ~ aussitôt le jour se lève, tu es dans ma tête.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» Confie moi tes rêves, qu'ils puissent continuer à vivre dans mes yeux si un jour ils s'éteignent dans les tiens.
» La liberté a un prix [pv Felix & Killian Jones]
» Le jour se lève [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australia, I love you ♥  :: The Beginning :: Tell me something about you :: Fiches Terminées-
Sauter vers: